Mot du président

L’année 2020 a été marquée par l’impact de la Covid 19 sur l’accomplissement de nos missions et le suivi de nos projets en fonction des mesures de sécurité à mettre en place pour protéger nos intervenants et les victimes.

Le recours au télétravail et aux entretiens téléphoniques a été développé. Un agenda dématérialisé de rendez-vous a été créé.

Nous avons reçu le 18 juin 2020 l’agrément national des associations d’aide aux victimes, délivré par le Ministère de la Justice reconnaissant l’implication et la compétence de notre association dans ses missions.

Cette année a marqué la fin, avec quatre années d’avance, des opérations de redressement judiciaire. Par jugement rendu le 4 novembre 2020, le Tribunal Judiciaire de Versailles a constaté que l’exécution du plan mis en place en 2014 était achevée.

Nous avons revu l’ensemble de nos supports de communication.

Notre directeur a participé à des interviews de la radio locale « Radio Sensations » pour présenter l’association. Ce type d’interviews se poursuivra en 2021.

Malgré les difficultés, nos activités se sont accrues :

  • Le nombre de victimes reçues et d’entretiens réalisés a augmenté.
  • Proactivité dans le contact des victimes
  • Accompagnement des victimes aux procès
  • Groupe de parole pour les victimes de violences sexuelles
  • Séances de Sophrologie proposées aux victimes

La communication a été développée et notre implication renforcée :

  • Participation à des groupes de travail de divers organismes
  • Stages de responsabilisation et de citoyenneté
  • Justice restaurative : entretiens de préparation, prise de contact avec des victimes intéressées

J’attache une grande importance à ce que nos salariés et bénévoles éprouvent de la satisfaction au sein d’une équipe soudée.

A ce titre :

  • Nous avons pu en fin d’année donner une prime à chaque salarié et augmenter leur salaire.
  • Du nouveau matériel informatique a pu être acheté.
  • Nous avons développé les formations proposées à l’équipe ainsi que les séances de supervision.
  • Nous faisons appel à des stagiaires y compris aux jeunes du service civique.
  • Nous envisageons de déménager l’an prochain pour un meilleur environnement de travail et de meilleures conditions d’accueil des victimes.

Je voudrais remercier l’ensemble des intervenants, salariés et bénévoles, et particulièrement notre directeur Jonathan Portier qui a pris la succession de Laure Gaillet le 1er mars 2020, pour leur implication, motivation et professionnalisme dans leur travail sans oublier nos partenaires et nos financeurs.

La pérennité de notre équipe est essentielle.

Reste malheureusement l’impossibilité d’avoir une vue stable de nos subventions qui, compte tenu des règles financières des organismes publics ne peuvent être déterminées que pour une durée annuelle.

En mai dernier, notre association a déménagé. Notre siège social est désormais situé au 36 rue des États Généraux à Versailles, locaux plus proches du Tribunal, plus adaptés à l’accueil des victimes et de nos partenaires et à la qualité de vie de nos salariés et de nos bénévoles. Je souhaite pour 2021, anniversaire de nos 30 ans d’existence, permette de développer nos rencontres et nos missions dans des conditions plus sereines dans un environnement présentiel retrouvé.

Louis-Pierre Coradin
Président

Soutenez-nous